TERRIBLE ! GROS COUP DUR pour Stromae !

Victime des effets secondaires d'un traitement antipaludéen, Stromae a cru "basculer dans la folie". Aujourd'hui, …


Victime des effets secondaires d’un traitement antipaludéen, Stromae a cru « basculer dans la folie ». Aujourd’hui, la star belge se dit encore fragilisée par la prise de ce médicament.

Deux ans après l’annulation de la fin de sa tournée africaine et son retour en urgence sur ses terres bruxelloises, Stromae rencontre toujours des difficultés à remonter la pente. Dans une interview au magazine Marianne, la star belge revient en détails sur les problèmes de santé dont il a été victime après la prise d’un antipaludéen et dont il souffre encore. « J’ai peu de regrets dans ma vie, mais si je pouvais revenir en arrière et éviter de prendre du Lariam, je le ferai sans hésiter », explique-t-il, précisant que les effets secondaires de ce traitement lui ont donné l’impression de « basculer dans la folie ».

Il y a 24 mois, alors que se profile la date de son concert au Rwanda, Stromae est victime d’insomnies et d’hallucinations : « Le Rwanda, c’est un sujet délicat pour moi, souligne-t-il. Je ne dormais plus, alors que la date de concert approchait. La première fois que j’y suis allé, j’avais 6 ans. Et vous le savez, mon père s’est fait tuer pendant le génocide. » Diagnostique des médecins : la star fait une décompensation psychique. « J’aurais pu faire une connerie, je n’étais plus moi-même », ajoute-t-il.

Si les troubles psychiques ne sont plus aussi intenses que lors de cet épisode, le chanteur n’est pas totalement remis : « Aujourd’hui, je suis encore sensible aux crises d’angoisse. Il m’est déjà arrivé de devoir retourner d’urgence à l’hôpital », détaille-t-il. Et si ces problèmes de santé expliquaient la décision de Stromae de fuir les projecteurs et de travailler dans l’ombre pour d’autres artistes ?

 


Découvrez également ...