Les Princes de l’amour 4 : une candidate violente virée après seulement trois heures de tournage !

Une candi­date bat le record de la préten­dante restée le moins long­temps dans Les Princes …


Une candi­date bat le record de la préten­dante restée le moins long­temps dans Les Princes de l’amour. Axel, un parti­ci­pant de la saison 4 du programme, dévoile les dessous de ce départ très préci­pité, entre sacs qui volent et propos racistes.

Voilà quatre saisons déjà que Les Princes de l’amour sont à la recherche de l’âme sœur sur W9. Coups de cœur, coups de gueule et violents clashs : l’émis­sion en fait voir de toutes les couleurs aux télé­spec­ta­teurs. Mais vous ne voyez pas tout à l’écran, comme l’a révélé l’un des candi­dats, Axel, à Sam Zirah dans son émis­sion sur le web, En toute inti­mité.

L’an­cien candi­dat de Garde à vous sur M6, âgé de 23 ans, a ainsi révélé que la produc­tion avait coupé du programme la parti­ci­pa­tion d’une préten­dante. Pour la première fois dans l’his­toire des Princes de l’amour, une candi­date a en effet dû quit­ter le tour­nage au bout de seule­ment trois heures. Le jeune homme révèle que tout avait très mal commencé pour elle. « On me ramène une préten­dante qui s’appelle Besma. Elle arrive et prend sa valise, elle la jette sur mon lit et me dit : “Bébé, ce soir on dort ensemble !” », a raconté le candi­dat, pas du tout attiré par la demoi­selle.

Paniqué à l’idée de passer la nuit avec la jeune femme, Axel a fina­le­ment caché son lit. Une petite blague qui a très mal fini. « Elle m’a jeté son sac dans la gueule. […] Elle voulait me frap­per », a expliqué Axel, qui avait eu avant l’al­ter­ca­tion la très mauvaise idée de vider sa valise sur le sol en lui deman­dant de quit­ter la villa (oui, ce n’est pas très logique).

« Elle est arri­vée à midi, elle est repar­tie à 15h. Elle ne s’est même pas baignée dans la piscine ! », a révélé Axel, tout en préci­sant que la préten­dante était déjà dans le viseur de la produc­tion, qui a souhaité son départ. « Ce n’est pas moi qui ai pris vrai­ment la déci­sion. La prod’ est inter­ve­nue parce qu’elle commençait à avoir des propos racistes », a confié le jeune homme, qui a égale­ment eu le droit à des insultes envers lui et ses proches. Voilà une rencontre dont il se souvien­dra long­temps.

Découvrez également ...