L’énorme coup de gueule de M.Pokora : « Je ne peux donc pas me gratter les c*uilles tranquille ? »

M. Pokora gêné par la traque des paparazzi Avec son nouvel album "R.E.D." et la tournée …


M. Pokora gêné par la traque des paparazzi
Avec son nouvel album « R.E.D. » et la tournée qui l’accompagne, M. Pokora espère bien rencontrer au moins le même succès qu’avec l’aventure Robin des Bois. Et si, dix ans après le début de sa carrière dans Popstars, le beau gosse ne se lasse pas du tout de la scène, il a du mal à accepter l’intrusion dans sa vie privée. Lui qui déclarait pourtant son amour à Scarlett Baya devant des milliers de spectateurs avant de s’afficher ouvertement avec sa compagne dans les tribunes de Roland Garros se plaint aujourd’hui d’être sans cesse poursuivi par des paparazzi.

« Si je leur pète l’appareil ou le nez, ça va me retomber dessus »
Dans une interview au Parisien, l’interprète de On Danse et Le Monde explique : « C’est la rançon de la gloire. Je suscite l’intérêt, même si je ne parle pas de ma vie privée. Mais c’est toujours violent. Quand tu es à peine arrivé sur ton lieu de vacances et que tu vois des photographes sur une barque à 50 m, tu te dis : ‘Je ne peux donc pas me gratter les couilles tranquille ?’ Je les repère tout le temps. Si je leur pète l’appareil ou le nez, ça va me retomber dessus. Et je trouve que les juges sont de plus en plus cléments. On gagne, mais les dommages et intérêts ne couvrent même pas les frais. Même si je ne fais pas ça pour l’argent, mais pour le principe. » Avis aux photographes, n’approchez pas de trop près M. Pokora, à vos risques et périls.

Découvrez également ...