IL REGRETTE ! À 41 ans, Matthieu Delormeau se confie sur le DRAME de sa vie

L'incontournable chroniqueur de "TPMP" se livre dans le portrait de "Libération"... Le regard que le public …


L’incontournable chroniqueur de « TPMP » se livre dans le portrait de « Libération »…

matthieu1

Le regard que le public portait sur Matthieu Delormeau (41 ans) a changé depuis quelques mois et son passage de NRJ12 à D8. Celui qui incarnait la télé-réalité à la télévision est devenu l’un des chroniqueurs phares de Touche pas à mon poste sur D8. Et, consécration, après avoir été invité dans Le Supplément de Canal+ qui s’intéressait au « phénomène Delormeau », le beau blond a droit à son portrait dans Libération. Rencontre avec un homme qui n’a rien à voir avec l’image qu’il dégage.

Dans TPMP, Matthieu Delormeau est toujours prêt à rire de lui et ne se prend pas au sérieux. Bref… il y a gagné en très peu de temps l’affection des téléspectateurs et le respect de ses collègues. Étudiant à HEC Montréal puis à McGill et ex-analyste financier, le beau gosse du PAF est aujourd’hui un homme d’affaires aguerri qui, lorsqu’il ne s’amuse pas à la télé, s’occupe de sa maison de production. La réussite professionnelle, Matthieu Delormeau est donc en plein dedans. Mais, personnellement, le chroniqueur a connu des drames qui ont fait de lui un homme au « regard triste » comme l’a souligné le photographe de Libé.

matthieux4

À 9 ans, Matthieu Delormeau perd sa mère. Il « regrette encore aujourd’hui de ne pas avoir assisté à l’enterrement. Un moment symbolique dont il aurait eu besoin pour faire son deuil », écrit le quotidien. C’est certainement pour cela que le quadragénaire sexy est allé voir sa grand-mère, récemment décédée, tous les jours lors de ses derniers instants et a organisé chaque détail de ses obsèques. La peur de perdre l’autre est une chose qui travaille beaucoup l’animateur-producteur : il estime d’ailleurs que c’est sans doute pour cela qu’il n’est pas en couple à son âge.
« Il y a deux types de personnes qui veulent faire de la télé. Les revanchards, ceux qui n’arrivaient pas à choper en boîte, mais moi ce n’était pas un problème. Et ceux qui ont un fort besoin affectif, c’est mon cas », reconnaît-il. Matthieu Delormeau peut donc être soulagé car il n’a jamais autant été aimé du public.

Découvrez également ...