Disparition d’une icône de la télévision française !

L’acteur, âgé de 80 ans, avait joué dans une cinquantaine de films, dont le diptyque …


L’acteur, âgé de 80 ans, avait joué dans une cinquantaine de films, dont le diptyque d’Yves Robert, « Un éléphant ça trompe énormément » et « Nous irons tous au paradis ».

La longue fin de carrière de Victor Lanoux est placée sous le signe de la confortable routine du samedi soir à la télévision. Le personnage de Louis la brocante, qu’il a incarné de 1998 à 2014, a fait du comédien et dramaturge, mort jeudi 4 mai à l’hôpital de Royan à 80 ans, une figure plus que familière, familiale pour les téléspectateurs. Sans forcer son talent, Victor Lanoux était devenu un oncle bienveillant, au risque d’occulter un parcours aventureux qui avait fait de cet ancien parachutiste une figure – aussi bien en tant qu’acteur qu’auteur – du théâtre parisien des années 1960, et l’interprète sensible de nombre de films marquants de la décennie suivante.

Victor Lanoux est né Victor Robert Nataf, le 18 juin 1936, à Paris, d’un père juif tunisien et d’une mère normande. A sept ans, il est caché dans la Creuse, jusqu’à la Libération, c’est là qu’il prend le nom de Lanoux. Elève turbulent, il finit par s’engager dans les parachutistes en pleine guerre d’Algérie, une expérience qu’il a relatée dans son livre de souvenirs, Deux heures à tuer au bord de la piscine, paru en 2014 (Le Cherche Midi).


Découvrez également ...