Ce n’est PAS DU TOUT ce que l’on croyait ! Thomas raconte TOUT sur la nuit du drame

Ces derniers mois, Thomas et Nabilla ont fait couler beaucoup d'encre dans la presse suite …


Ces derniers mois, Thomas et Nabilla ont fait couler beaucoup d’encre dans la presse suite au drame qui est survenu la nuit du 6 au 7 Novembre. Tous les médias se sont emparés de l’affaire et le couple n’a quasiment accordé aucune interview à ce sujet. Alors que le procès est toujours en cours et que la date du jugement de Nabilla n’a pas encore été annoncée, il était temps d’éclaircir certaines choses. Thomas a accepté de revenir sur ce drame dont tout le monde a parlé et parle encore dans le bain de Jeremstar .

Il a été gravement blessé, d’un coup de couteau porté au thorax. Sa fiancée Nabilla, elle, a été mise en examen pour « tentative de meurtre et violences aggravées ». Enfermée dans la prison pour femmes de Versailles, la brunette de 22 ans était également mise en examen pour « violences volontaires aggravées sur concubin avec arme » après une précédente altercation datant du 8 août dernier, lors de laquelle le jeune homme avait été blessé dans le dos, déjà avec un couteau. Il revient sur son passage à l’hôpital et avoue avoir eu peur de mourir.

« J’étais en salle de réveil. C’était un Bronx ! Je vois nos gueules partout ! »

« Les pompiers sont arrivés, ils m’ont mis sous assistance respiratoire dans l’ambulance. Nabilla est montée avec moi, puis finalement les flics ont voulu la questionner, se rappelle Thomas de cette nuit où leur vie ont totalement basculé. Moi, j’étais seul, sans portable, c’est Nab qui l’avait, à l’hôpital. J’étais inquiet. » Trois heures plus tard, le chef de service vient demander à Thomas de changer d’identité. Il faut qu’il soit anonyme ici car il y a trop d’appels. Trop de gens se font passer pour des membres de sa famille.

Thomas ignore alors que ce qu’il pense être une affaire personnelle est devenu l’une des affaires les plus médiatisées du moment. Et cela ne s’arrête pas à la presse people, les chaînes d’information en continu sont branchées sur l’affaire Nabilla. « J’étais en salle de réveil, je n’avais pas de nouvelles. Et je découvre que c’est médiatisé. C’était un Bronx, lâche-t-il. Il y avait nos gueules partout. Je ne voulais pas que ma famille soit mise au courant, je ne voulais pas les inquiéter. Et quand je suis sorti de mon opération, je vois ma mère, j’allume la télé et je vois ma tête, celle de Nabilla, partout. »

L’ancien candidat de Secret Story 6 reconnaît avoir commencé à paniquer. Il ne sait pas où se trouve Nabilla, sa mère est dans tous ses états. Il appelle alors toute la famille de Nabilla, ainsi que son attaché de presse. Mais tout le monde le « met sur messagerie ». « Là, c’est parti en fusée, balance Thomas. Les flics venaient me faire des auditions toutes les dix minutes alors que j’étais sous morphine. » Il relate un événement un peu scandaleux : alors qu’il était en direction de la salle d’opération, des infirmiers lui donnent des T-shirts que des personnes mal intentionnées ont souhaité faire transmettre à Thomas pour qu’il leur fasse de la pub s’il est pris en photo. Thomas n’en revient pas et préfère ne pas révéler le nom de la marque. « Je trouvais ça très déplacé », indique-t-il.

« Je n’arrivais plus à respirer, j’ai cru que j’allais peut-être y passer »

Il subit alors plusieurs opérations. Car la blessure de Thomas n’est pas anodine. « J’ai eu le poumon perforé, j’ai eu du sang et de l’air qui sont rentrés dans mes poumons. J’ai eu des drains, c’est plutôt douloureux. J’ai eu ça pendant six jours. Et une opération assez délicate, raconte le beau brun. Je n’arrivais plus à respirer. J’ai cru que j’allais peut-être y passer. Ça m’a fait flipper. »

Mais aujourd’hui, le petit ami de Nabilla Benattia a décidé de tourner la page. Amoureux de celle qu’il appelle « la femme de (sa) vie », il a envie d’avancer. « Il faut tourner des pages pour continuer à avancer avec les gens que t’aime. On recommence un nouveau livre », dit-il au blogueur. Garde-t-il des séquelles physiques de ce drame ? Il vient de passer des examens respiratoires : il a perdu 31% de ses capacités respiratoires. Celui qui avait perdu 8 kilos en six jours lors de son hospitalisation a aujourd’hui repris du poil de la bête et pèse 89 kilos. Mais il y a cette cicatrice, au niveau de son coeur. « Quand je me lève le matin, je suis dégoûté de cette cicatrice. Mais ça fait partie de moi, confie-t-il. Peut-être qu’un jour, je la ferai enlevé au laser. »

Néanmoins, il préfère voir ce drame comme un renouveau, une sonnette d’alarme. Et déclare : « Il fallait qu’on se calme, c’est une leçon de vie. Ma femme est sortie de prison, je ne suis pas mort, c’est un cadeau du ciel. »

Au sujet de l’affaire judiciaire dans laquelle elle est impliquée, Nabilla reste présumée innocente des faits qui lui sont reprochés jusqu’à la clôture définitive du dossier pénal.

Découvrez également ...