Une mère adolescente part faire la fête pendant une semaine et laisse mourir de faim son bébé de 9 mois

Le Pauvre!


Une jeune mère adolescente russe de 17 ans a laissé son bébé de neuf mois mourir de faim. Le bébé a agonisé pendant plus d’une semaine, alors que sa mère était partie faire la fête entre copines. Elle a été condamnée à six ans de prison.

Sordide fait divers à Rostov-sur-le-Don en Russie. Comme le relatent nos confrères britanniques du Sun, une jeune mère adolescente âgée de 17 ans a laissé son fils mourir de faim et de soif. Âgé de neuf mois, le jeune Egor a agonisé pendant plus d’une semaine. La mère, dépassée par sa maternité, avait sciemment abandonné son enfant, lui préférant ses copines, avec lesquelles elle n’a cessé de festoyer pendant la semaine où le drame est survenu.


Lors de la lecture de sa condamnation, Viktoria Kuznetsova n’a exprimé ni regret ni émotion, et a confirmé que la mort de son enfant était préméditée. Lassée par les pleurs nocturnes de son enfant, l’adolescente souffrait de l’absence du père du petit, parti en service militaire quelques semaines plus tôt. Préférant ses amies à son enfant, Viktoria l’a mis dans son landau, et a fermé la porte à clef. Elle est revenue une seule fois à son domicile durant la semaine en question, sans pour autant prêter attention à Egor : elle était simplement venue soigner son chien.

Le père est sous le choc
Toujours selon nos confrères britanniques précités, Viktoria a été condamnée à six ans et demi de prison. Lors du procès, la juge a confirmé que la mort du bébé était causée par sa déshydratation et son état de famine. Lorsque le corps sans vie d’Egor a été retrouvé, ce dernier avait encore les yeux ouverts, pleins de terreur. Toujours selon la juge, « une autopsie a montré que les organes du bébé se fermaient les uns après les autres à cause du manque de nourriture et d’eau. » Le mari, lui, dévasté, a demandé le divorce.


Découvrez également ...