Cyberharcelée, une adolescente de 12 ans se pend dans un placard

Horrible!!!


Une adolescente de 12 ans a été retrouvée pendue dans le placard de sa maison en Floride, aux Etats-Unis. Deux camarades de classe ont été identifiés comme les auteurs du cyber-harcèlement qui a conduit à sa mort.

Pourquoi Gabriella Green a-t-elle mis fin à ses jours ? Cette adolescente de 12 ans a été retrouvée le 10 janvier dernier pendue avec une laisse pour chien dans le placard de son domicile situé à Glades, en Floride. Selon des informations de People Magazine, la jeune fille, victime de cyberharcèlement, aurait été poussée au suicide. Après enquête, les deux personnes impliquées dans la mort de Gabrielle Teen ont été arrêtées par la police de Panama City Beach.

Scolarisée au collège de Surfside, cette étudiante recevait de nombreux messages de harcèlement. Après avoir fouillé dans plusieurs téléphones portables et des comptes sur les réseaux sociaux, ils ont découvert l’implication de deux camarades de classe, mineurs, et les ont auditionnés avec l’accord de leurs parents.

Harcèlement moral et fausses rumeurs
« Les deux enfants ont reconnu leur comportement à l’égard de Mlle. Green, parfaitement conscients que cela conduirait à un état de détresse émotionnelle », ont indiqué les forces de l’ordre dans un communiqué. Mais le harcèlement en ligne ne serait pas la seule et unique raison. L’un des suspects a lancé de fausses rumeurs sur la collégienne, aussi bien en ligne et dans la vraie vie. L’autre a expliqué avoir discuté par vidéoconférence avec Gabrielle Green, après que celle-ci lui a révélé avoir essayé de mettre fin à ses jours par pendaison, ajoutant avoir des marques au cou.

La police indique qu’au lieu de la dissuader de commettre un suicide, il aurait répondu « Si tu dois le faire, vas-y, fais-le », avant de raccrocher. « Il a immédiatement regretté ses propos, l’a rappelée et lui a envoyé des messages mais n’a jamais reçu de réponse. » Si les parents de la victime se réjouissent de l’arrestation des deux suspects, la mère de Gabrielle Green a déploré le fait que sa fille ait souffert tant de temps en silence, « un sourire sur le visage ».


Découvrez également ...