Tous ensemble – Marc-Emmanuel à nouveau attaqué : Un bénévole balance l’envers du décor !

Les polémiques ne s'arrêtent plus autour de l'émission Tous ensemble. Alors que Marc-Emmanuel Dufour, animateur …


Les polémiques ne s’arrêtent plus autour de l’émission Tous ensemble. Alors que Marc-Emmanuel Dufour, animateur de l’émission de solidarité produite par Julien Courbet, via sa société de production La Concepteria, s’exprimait, des larmes dans la voix, sur le plateau de TPMP ce lundi 23 février, voilà qu’il est victime de nouvelles attaques.

Lionel Teston de Saint-Léger-de-Montbrun s’est confié au Courrier de l’Ouest, après avoir participé au chantier de solidarité lancé fin janvier à Argenton-l’Église par l’émission présentée par Marc-Emmanuel sur TF1. Mais dix jours plus tard, « l’enthousiasme initial de Lionel Teston est plus mesuré », comme on peut le lire sur le site de nos confrères. « C’est vrai qu’il y a quelques différends. Un maçon est parti fâché mais le chantier a bien avancé grâce aux bénévoles, aux artisans et aux salariés du chantier d’insertion de Saumur », raconte Lionel.

« Dans l’émission, le présentateur est sans cesse le tournevis à la main. Une fois la scène tournée, il s’en va »

Alors qu’une mère de famille, qui se confiait il y a peu au site Bastamag.net, assurait que l’émission était mise en scène, insistant sur les nombreuses prises et son « impression d’être dans un téléfilm », Antoine, qui a lui aussi participé, en rajoute une couche. « J’ai travaillé sur le chantier d’Airvault il y a cinq ans. Des bénévoles et des professionnels du bâtiment se succèdent. L’un commence et l’autre poursuit. Au final, les bénéficiaires sont contents : ils ont un toit. Les images de la télévision sont parfois trompeuses : une séquence montre une pièce en cours de rénovation et, sur le plan suivant, le spectateur admire le résultat mais il s’agit d’une pièce filmée dans une autre maison. » Avant de poursuivre : « Dans l’émission, le présentateur est sans cesse à l’écran, la truelle ou le tournevis à la main. Mais ça, c’est pour l’image. Une fois la scène tournée, il s’en va. Lors de la soirée du jeudi 19 février, il est passé en coup de vent et n’est pas monté sur la scène à la grande déception du public qui s’était surtout déplacé pour le voir. »

Un tacle qui risque à nouveau de dévaster le pauvre animateur… « Je suis droit, je suis généreux, commentait-il, sur le plateau de Touche pas à mon poste, très éprouvé. Je suis un privilégié de la vie en étant de ce côté-là de la télévision. Si j’étais un enfoiré à mal parler aux gens, je crois que, de vivre sur la solidarité des gens, des bénévoles, je me foutrais une balle. Je ne pourrais pas me regarder dans une glace. » Il rappelait également avec fierté et émotion, que 194 familles avaient pu être aidées grâce à l’émission.

Découvrez également ...