Un grand pays européen vient de légaliser le fait de battre sa femme, le monde entier sous le choc !

C’est une nouvelle pour le moins étonnante et pourtant elle est bel et bien vraie. …


C’est une nouvelle pour le moins étonnante et pourtant elle est bel et bien vraie. La « Russie » a récemment pris cette décision qui en a choqué plus d’un et qui risque de beaucoup faire parler…

1. Les violences

Chaque année de plus en plus de personnes sont victimes de violences conjugales. Récemment la Russie a pris une décision absolument incroyable, qui n’est pas sans faire réagir de nombreuses personnes. Et oui, c’est un sujet qui a énormément d’importance, que l’on soit un homme ou bien une femme.

2. La prison

Selon Olga Batalina, la députée auteure de la loi, il est inconcevable ”qu’un parent soit jeté en prison parce qu’il est responsable d’un bleu fait sur son enfant.”

3. L’éducation

Vous l’avez compris, cette loi ne concerne pas que les violences entre adultes, mais également les violences faites à des enfants. Chacun éduque son enfant comme il le souhaite, mais à l’heure actuelle il est très mal vu de lever la main sur ses enfants, même si cela est dans un certain but éducatif.

4. Les changements

On ne peut pas tous être d’accords à ce sujet, mais la Russie a néanmoins décidé de changer sa politique à propos des violences domestiques…

5. Des représailles

Ce qui inquiète de nombreuses personnes c’est le fait qu’être plus laxiste envers les actes de violences domestiques, pourrait être la porte ouverte à ces violences. En effet les personnes violentes n’auraient plus à craindre de représailles et ainsi elles pourraient laisser leur violence éclater.

6. Une étiquette

Yelena Mizulina, une figure politique russe a déclaré : ”On va laisser des personnes aller en prison pendant deux ans et avoir l’étiquette de criminelles pour une simple gifle ?”

7. La famille

Elle a continué : ”Dans les familles traditionnelles, les relations parents-enfants sont basées sur la force des parents et sur leur puissance. Il faut que les lois aillent dans leur sens pour qu’elles apportent un soutien à cette tradition.” Seulement voilà, en Russie environ 40% des crimes d’une violence extrême, sont commis dans le cercle familial.

8. Des chiffres inquiétants…

Les chiffres qui entourent la violence domestique en Russie font froid dans le dos : plus de 35 000 femmes seraient battue chaque jour et plus de 25 000 enfants seraient agressés chaque année par leurs parents.

9. Les coups

La Russie a pris la décision de libéraliser les coups portés aux enfants ou aux femmes et de ne plus les sanctionner par un aller simple en prison, ce qui bien sûr, est en proie à de nombreuses controverses. De nombreuses féministes se sont levées contre cette mesure et en disent ce qu’elles en pensent…

10. L’augmentation

Les mesures prises sont beaucoup plus laxistes et effraient donc de nombreuses personnes quant à la possible augmentation des violences domestiques…

11. Récidive

Au lieu d’aller en prison, les auteurs de violences seront sanctionnés par une amende pouvant aller de 5 000 à 30 000 roubles ou même de travaux d’intérêt général. Ce n’est qu’en cas de récidive l’année suivante que la peine de prison sera envisageable, ce qui leur laisse donc un champ d’action plus large, multipliant ainsi les chances que ces personnes continuent à être violentes.

12. La peur


Découvrez également ...