La femme du Kamikaze Brahim Abdeslam BRISE le SILENCE et dit TOUT !

Het Laatste Nieuws est entré en contact avec l'ex-femme de Brahim Abdeslam, le kamikaze dont …


Het Laatste Nieuws est entré en contact avec l’ex-femme de Brahim Abdeslam, le kamikaze dont la ceinture a explosé plus tôt que prévu dans un bar à Paris vendredi passé. Avant de se radicaliser et de tuer des « infidèles » au nom d’Allah, « il fumait des joints, il buvait de l’alcool et commettait des vols. Ce n’est pas l’homme que j’ai épousé », reconnaît Naima, 36 ans.

img

Naima, 36 ans, a été mariée à Brahim Abdeslam pendant quelques années. « Ses parents étaient religieux mais pas extrémistes. Son père allait prier le vendredi et sa maman était plutôt moderne. Il n’y a jamais eu de messages de haine à la maison. »

« Il fumait trois à quatre joints par jour »
En 2004, Naima a été présentée à la famille Abdeslam. Elle avait rencontré Brahim Abdeslam dans un bar à Berchem Saint-Agathe (Bruxelles).

« Il avait cinq ans de moins que moi mais il y a directement eu un coup de foudre entre nous. Il était encore jeune et paresseux. Il était électricien. Quand je l’ai rencontré, il n’avait pas de boulot et il ne donnait pas l’impression de vouloir en trouver un rapidement. Il fumait beaucoup de joints, trois à quatre par jour. Il buvait régulièrement de l’alcool, surtout de la bière et de la vodka. »

Emprisonné à deux reprises
Malgré tout, Naima a épousé Brahim Abdeslam en 2006. « C’était une chouette fête avec 20 invités. Les parents de Brahim n’étaient pas présents. Je n’ai jamais su pourquoi », poursuit-elle.

Le couple avait loué un appartement à Saint-Josse (Bruxelles). « Il faisait parfois des boulots intérimaires. Mais la plupart du temps, il restait assis sur une chaise à fumer des joints et écouter de la musique. Le monde ne l’intéressait pas. Avant notre relation, il avait été emprisonné pour vols à deux reprises, une fois pendant trois mois et l’autre pendant six mois. Il disait que c’était des erreurs de jeunesse et qu’il ne les referait plus. Pour autant que je sache, il n’en a plus commis par la suite. »

Découvrez également ...