Graves accusations contre l’émission « Tous Ensemble »

Nouveau scandale autour de l'émission Tous ensemble. C'est probablement l'une des émissions qui fait couler …


Nouveau scandale autour de l’émission Tous ensemble. C’est probablement l’une des émissions qui fait couler le plus d’encre, souvent au coeur de véritables polémiques. Récemment salie par les critiques de la famille Le Fur, qui ne portera finalement pas plainte contre le programme, l’émission produite par Julien Courbet et présentée par Marc-Emmanuel Dufour se voit aujourd’hui attaquée par un témoignage des plus assassins.

Un témoignage à prendre avec des pincettes. En effet, si la personne, nommée ici Emilie, a tenu à rester anonyme, elle évoque lors de son entretien accordé au site Bastamag.net, des faits très graves. Et souvent très extrêmes. Des propos à prendre avec du recul.

Emilie assure que son mari, ses enfants et elle, ont connu une grande souffrance pendant plusieurs années après leur participation au programme de TF1. Elle souhaite ainsi partager son expérience pour mettre en garde les familles qui souhaiteraient profiter de l’émission de solidarité produite par la société de production de Julien Courbet. « Dépression », « problèmes de santé », « anorexie », « jalousie », « vente à perte », Emilie décrit un véritable cauchemar.

« Ils vous font pleurer »

Elle assure que sa famille a été conditionnée avant même que Marc-Emmanuel Dufour et ses équipes n’entrent en scène chez eux. « On vous conditionne jusqu’à son arrivée. Quand il arrive, vous craquez, vous pleurez, raconte-t-elle. On refait les prises quatre ou cinq fois. J’avais l’impression d’être dans un téléfilm. Ils vous parlent de proches qui sont morts, juste avant de vous mettre devant la caméra, ils vous font pleurer. »

Elle évoque également un manque de possibilité d’organisation. À l’arrivée de l’animateur, ils ont ainsi dû s’organiser en dix minutes, tout en ignorant combien de temps les équipes de Tous ensemble allaient devoir rester chez eux. Envoyés dans un hôtel à 30 kilomètres et n’ayant qu’une voiture, ils ont rencontré des problèmes pour aller travailler. « Il n’y avait pas d’école sur place. Mes enfants ont fait l’école buissonnière pendant deux semaines », indique-t-elle.

« Un de mes enfants a fait de l’anorexie mentale. Mon mari est tombé en dépression »

Puis, après le départ des équipes de Marc-Emmanuel, l’heure était alors au total désastre à en croire cette mère de famille. Elle commence son témoignage accablant par le manque de soin avec lequel sont traitées leurs affaires en leur absence. « Beaucoup de nos affaires ont disparu ou ont été cassées », assure-t-elle. Puis, vient le travail bâclé. Selon elle, leurs préférences et goûts n’ont pas été pris en compte. « Résultat, une surprise décevante », confie-t-elle. Mais pourquoi ne rien dire lors de la découverte de leur maison une fois rénovée ? Pour Emilie, tout est là pour cacher les véritables défauts des travaux effectués. Elle déclare ainsi : « Il y avait des projecteurs partout pour mettre en évidence la maison… et pour masquer les défauts ! On est ébloui. » Une fois les équipes parties, « les problèmes commencent ».

Elle détaille alors tous les problèmes liés aux travaux bâclés. Des canalisations mal faites aux peintures qui s’effritent en passant par le carrelage abimé, tout semble être un véritable désastre à lire son récit. Mais bien plus grave, elle évoque les conséquences de cela sur sa famille et la santé de son mari et de ses enfants : « Ils ont mis un meuble pour changer le bébé, qui s’est démantibulé au bout de trois semaines. Les tiroirs nous restaient dans les mains et il a fini par s’effondrer ! J’ai eu très peur pour mon petit. » Pire encore, elle évoque la dépression dont a été victime son époux et l’anorexie dans laquelle est tombée son fils à la suite du passage de Tous ensemble chez eux. Après leur participation à l’émission de TF1, de nombreux curieux souhaitaient alors voir le résultat des travaux, leur maison est ainsi devenue « un site touristique ». « Tout cela est un stress quotidien, sans compter la jalousie que cela suscite. Nous étions traités comme des parias dans le village. Tags, jets d’ordures, crottes d’animaux sur les murs, crachats, insultes, javel dans nos fleurs, gerbe mortuaire devant la porte… Cela a duré deux ans. Même à l’école, ce fut l’angoisse, le mépris ou la violence des profs ou d’élèves envers mes enfants. L’un deux a fait une anorexie mentale, après avoir été frappé et humilié par un adulte. Un autre de mes enfants a fait de la boulimie. Mon mari est tombé en dépression », raconte-t-elle.

Aujourd’hui, elle révèle vivre avec sa famille dans une autre région, après avoir dû vendre sa maison « à perte ». Elle précise ne plus vouloir avoir à faire aux équipes de Tous ensemble. « Je suis tellement écoeurée », conclut-elle.

Julien Courbet, Marc-Emmanuel Dufour et les équipes de l’émission de solidarité à succès réagiront-ils à ce récit accablant ?

Découvrez également ...