Une star et ex-candidate de téléréalité reconvertie dans le porno, elle explique pourquoi

L'ex star de télé réalité "Laly Vallade" a marqué la saison 1 de Secret Story avec un secret fort et un tempérament de feu. Une décennie plus tard, que devient-elle ? Nous avons retrouvé Laly. Interview exclusif de nos confrère de Télé-Loisirs.

23 juin 2007. TF1 lance en grande pompe sa nouvelle télé-réalité d'enfermement : Secret Story. A l'époque, nous découvrons Laly Vallade, une petite brunette qui dévoile rapidement un sacré caractère. Elle restera un mois dans La Maison des Secrets et marquera, au fil des semaines, l'émission de son empreinte. Après sa sortie, Laly est devenue une star dans le milieu du porno. 10 ans plus tard, elle revient sur son aventure et sa carrière pour Télé-Loisirs.

Que devenez-vous depuis la fin de Secret Story ?

Je travaille dans l'industrie pour adultes. Je suis réalisatrice et productrice pour mon propre site et de grosses productions américaines. Je suis aussi camgirl : j'organise des shows via des webcam. Et je suis aussi professeur de yoga. Je vis entre Barcelone et les Etats-Unis.

Le milieu du X vous a toujours attirée ?

J'étais dans la police avant, donc rien à voir. Je suis tombée dedans après mon passage dans Secret Story. Le film a très bien marché. J'ai eu l'intelligence d'en faire un métier. Quand quelque chose rapporte de l'argent, c'est difficile de passer à côté. Aujourd'hui, ma société est connue à l'international. Je travaille avec beaucoup de gens, je fais un vrai métier et c'est une vraie fierté.

Qu'est-ce qui fait que ça marche aussi bien pour vous ?

J'ai une particularité : je fais les choses avec mon mari. Et ça, ça n'a jamais changé. Aussi, j'ai su évoluer dans mon métier et passer derrière la caméra pour devenir productrice. Ce qui fait mon succès c'est aussi que je suis toujours la même. Je reste une fille simple, très accessible, proche des gens et de mes fans.

Revenons sur votre secret : "Je suis policière et stripteaseuse". C'était vrai ?

Pas vraiment. J'étais policière, ça oui ! Mais 5 minutes avant le prime, Alexia Laroche-Joubert (à la tête de la production à l'époque, ndlr) est venue me voir et m'a dit 'On a un problème, ton secret n'est pas assez fort. Peut-on ajouter stripteaseuse ? Tu verras, on va faire ça bien'. Mais ce n'était pas vrai. J'étais juste flic, en brigade de nuit. Le reste, c'était pour le buzz.

Et si l'on vous proposait demain de refaire de la télé-réalité ?

Ça dépend laquelle et ça dépend avec qui. Je ne regarde pas vraiment ce genre de programme, mais j'aime bien Fabrice Sopoglian, le parrain des Anges. On m'a déjà proposé de participer à cette émission mais cela ne m'intéressait pas à ce moment là. Il me faudrait un réel intérêt professionnel...

Commentez sur Facebook

Ailleurs sur le Web ...

Suivez-nous !

×