TPMP: Jean-Michel Maire ne comprend pas la polé­mique et s'explique

Jean-Michel Maire ne pensait pas faire autant de vagues en embras­sant la poitrine d'une femme en plein direct à la télé­vi­sion. Le chro­niqueur de Touche pas à mon poste, étonné par l'ampleur de la polé­mique, s'est expliqué sur son geste.

{include_my_video}

Quand la porte est fermée, Jean-Michel Maire passe par la fenêtre. Le plus séduc­teur des chro­niqueurs de Touche pas à mon poste a une nouvelle fois prouvé jeudi soir que rien ne pouvait l'arrê­ter, même pas un « non » d'une jeune femme venue jouer les fausses Kim Karda­shian. Dans la peau du person­nage, elle portait un énorme décol­leté et lorsqu'elle a refusé d'embras­ser le jour­na­liste sur la bouche, ce dernier a plongé la tête la première dans la poitrine de cette actrice d'un jour pour y plan­ter un petit bisou. Une scène qui a choqué les télé­spec­ta­teurs et certains collègues comme Audrey Pulvar qui quali­fie ce geste déplacé d'« atteinte sexuelle ».

Invité à nouveau sur la mara­thon de Cyril Hanouna, le chro­niqueur ne comprend pas et le présen­ta­teur phare de C8 non plus. « Ça a pris des propor­tions incroyables pour rien du tout », dit-il sur le plateau de Touche pas à mon poste. Jean-Michel Maire a expliqué qu'il n'avait rien fait de mal, il précise qu'il a embrassé la jeune femme « sur le haut du décol­leté » et que c'était pour « le show ». Toujours d'après le serial dragueur, la polé­mique n'a vrai­ment pas lieu d'être, « Je l'ai vu après, on en a rigolé. On s'est demandé comme amis sur Face­book, on a pris des selfies ensemble. Elle a passé un très bon moment. », explique-t-il.

« Nous, on ne l'aurait pas fait », confie Cyril Hanouna. Et Jean-Michel Maire non plus. Mais c'est en grand seigneur et par respect pour le petit ami de la belle brune qu'il a décidé de l'embras­ser sur les seins et non sur la bouche. Sinon, pour ce genre de situa­tion on a invité un truc pas trop mal, ça s'appelle « la bise » et géné­ra­le­ment, ça passe bien.

Commentez sur Facebook

Ailleurs sur le Web ...

Suivez-nous !

×