Stromae : Pourquoi il REFUSE de participer aux Enfoirés

Si un award de la personnalité de l'année devait être décerné dans le domaine culturel, Stromae en serait le lauréat !

stromae

"Le prodige de 28 ans a conquis le public francophone et au-delà avec Racine Carrée, son deuxième album sorti le 16 août et composé de titres percutants et pleins de sens. Faire passer des messages en musique ? Une obligation pour cet artiste pudique, au point de décliner l'invitation des Enfoirés... Explications ce matin, chez Thomas Sotto, dans la matinale d'Europe 1."

"J'ai un problème à mêler mon image à une association caritative... Si je fais ce genre d'association, que je me mets en avant, c'est pour servir ce genre d'association : j'ai un problème avec ça, car j'en profite", a-t-il déclaré ce mercredi 18 décembre à Thomas. "C'est là où je me sens mal. (...) Ce n'est que ma vision, elle n'engage que moi, je ne porte aucun jugement sur ceux qui le font. Ça m'a déjà été proposé. Je pense qu'on peut soutenir des associations de manière plus discrète. J'ai juste un problème à aller montrer ce visage pour ce genre d'associations." Michaël Youn citait le même motif lors de son refus de rejoindre la troupe de stars en 2010. L'acteur a toutefois changé d'avis et y fera son entrée en janvier, en même temps que le chanteur Emmanuel Moire. Dans une récente interview accordée au Parisien, Véronique Colucci confiait que Les Restos du coeur avaient effectivement approché le géant belge et qu'il avait décliné avec beaucoup d'élégance : "Il n'a pas voulu, parce que je pense qu'il est très timide mais aussi parce que c'est un homme concept, qui a un univers. Il a dit de manière adorable qu'il ne le sentait pas et je comprends tout à fait sa démarche."

Au cours de son entretien avec Thomas Sotto, Stromae (de son vrai nom Paul Van Haver) a également évoqué le racisme : "J'ai l'impression que ça a toujours existé et qu'on ne changera pas la nature humaine. Il faut lutter. On a tous un bon potentiel raciste en nous, tous humains, a-t-il expliqué ce matin dans la matinale d'Europe 1. C'est très facile d'avoir une phrase raciste qui sort. C'est très facile de pointer du doigt une personne qui aura pu faire un accident, la diaboliser à jamais comme si elle était le mal incarné. Je pense que c'est plus le malheur et la tristesse qui se traduisent à travers le racisme. Il faut apprendre à dialoguer avec ces personnes, leur expliquer plutôt que les marginaliser. Je trouve ça un peu triste. Ça y est : je me prends au sérieux ! Ça rassemble à rien !" Pas pour ses fans, qui l'écouteront entonner les chansons de Racine Carré, dont Bâtard qui traite du racisme, lors de sa tournée au printemps 2014.

L'interprète des tubes Tous les mêmes et Formidable, nommée Chanson de l'année aux NRJ Music Awards et prix de la Sacem, se produira au Zénith de Paris les 8, 9 et 10 avril. Il prendra ensuite la possession de Bercy, le 29 novembre 2014.

Commentez sur Facebook

Ailleurs sur le Web ...

Suivez-nous !

×