PERSONNE ne s'en doutait ! Triste aveu de Laetitia Milot sur DALS, 3 ans après

Atteinte d'endométriose, la comédienne raconte ses pires souvenirs...

leaticia
À la mi-avril, Laetitia Milot sortira un livre sur l'endométriose – maladie qui l'empêche d'avoir des enfants – et dont elle vient de dévoiler le titre, C'est pour quand le bébé ? (Michel Lafon). À cette occasion, la comédienne de Plus belle la vie a accordé une interview à Télé Loisirs, magazine qui révèle également en exclusivité des extraits de son ouvrage.

La jeune femme de 35 ans et son mari Badri désespèrent depuis longtemps d'avoir un bébé. Une situation terrible qui séparerait bien des couples mais pas le leur. "Badri m'a tout de suite réconfortée, en m'assurant qu'il m'aimait et ne me laisserait pas tomber. Tous les hommes ne réagissent pas ainsi", raconte Laetitia Milot.

LEATICIA1

En plus de ce malheur, la comédienne confie souffrir de très violentes douleurs abdominales. Celle qui a participé à Danse avec les stars a même été opérée dans le plus grand secret. "Certaines femmes se font opérer et se réveillent avec une poche intestinale qu'elles doivent garder des mois. J'ai évité ce genre de désagrément, mais la maladie est malgré tout réapparue", confesse-t-elle.

DALS

Et comme elle l'écrit dans son livre, cette douleur a été mainte fois paralysante. "Je suis recroquevillée sur le sol de ma loge, la respiration presque coupée. Des contractions incroyablement fortes me parcourent le corps et je retiens mes gémissements. Je ne veux pas que l'équipe m'entende", écrit-elle. Et pour parvenir à assurer ses prestations dans DALS, le médecin de la belle trentenaire lui a demandé de stopper complètement ses règles aussi longtemps qu'il le faudrait.

Si elle sait que l'arrivée d'un enfant dans sa vie est peu probable, Laetitia Milot ne perd pas espoir. Toujours dans C'est pour quand le bébé ?, elle avoue ne pas hésiter à mettre sa santé en danger pour que son rêve se réalise :

"Nous sommes tellement prêts à accueillir un bébé que je ne me décide pas, malgré les conseils répétés de mon médecin, à reprendre la pilule [qui soulagerait la douleur, NDLR]. Je sais que pendant ce temps, la maladie continue d'évoluer. Mais j'ai tellement envie de tomber enceinte que je suis prête à prendre ce risque."

Commentez sur Facebook

Ailleurs sur le Web ...

Suivez-nous !

×