Mort d'un célèbre sportif français

Le pauvre "Jérôme Golmard", qui souffrait depuis plusieurs années de la maladie de Charcot, est décédé la nuit dernière à l'âge de 43 ans, comme l'a confirmé la FFT mardi après-midi. Le Dijonnais a passé 13 ans sur le circuit professionnel, de 1993 à 2006, atteignant le 22e rang mondial et remportant deux titres en simple (Dubaï en 1999 et Chennai en 2000).

La Fédération française de tennis (FFT) a confirmé en milieu d'après-midi sur Twitter la triste information dévoilée un peu plus tôt par nos confrères du Bien Public : Jérôme Golmard (43 ans) s'est éteint dans la nuit de lundi à mardi des suites de la maladie de Charcot (sclérose latérale amyotrophique ou SLA) qu'il combattait depuis plus de trois ans.

22e mondial au sommet de sa carrière, au coeur des 13 années qu'il a passées sur le circuit de 1993 à 2006, Golmard fut n°1 français pendant 14 semaines, après le premier de ses deux titres ATP (Dubaï en 1999). Le gaucher était aussi connu pour ses "perfs" contre des cadors. Il avait notamment accroché Andre Agassi à son tableau de chasse, tout comme Carlos Moya à trois reprises ou Tim Henman deux fois.

Dans un communiqué, Bernard Giudicelli, président de la FFT, a rendu hommage au Français : "Son combat contre la maladie fut à l’image de son attitude sportive. C'était un garçon qui se battait sur le court avec une immense passion pour son sport. Il nous quitte bien trop tôt et la grande famille du tennis français est en deuil, tout comme l'Equipe de France de Coupe Davis dont il fût si fier de porter le maillot. Mes pensées vont à sa famille, à ses deux enfants et à ses proches. Nous lui rendrons hommage comme il se doit".

L'ex-tennisman français se battait depuis janvier 2014 contre cette maladie neurodégénérative qui lui avait fait perdre l'usage de ses jambes. Il avait créé en mai de cette même année l'Association Jérôme Golmard, Combattre la maladie de Charcot.

Commentez sur Facebook

Ailleurs sur le Web ...

Suivez-nous !

×