Mort du chanteur de Linkin Park : une interview troublante, quelques semaines avant son suicide

Voici les derniers mots du chanteur de Linkin Park avant de se suicider.


"J’étais arrivé à un point de ma vie où j’étais genre : Je peux juste abandonner et mourir, ou je peux me battre pour ce que je veux. Et j’ai choisi de me battre pour ce que je voulais , avait-il confié au Mirror en mai dernier. Je voulais avoir de bonnes relations, je voulais aimer les gens dans ma vie, je voulais apprécier mon travail, je voulais profiter d’être père et avoir des amis, je voulais me lever le matin." Des propos qui permettent de mieux comprendre le choc de sa mort survenue jeudi (jour de l’anniversaire du chanteur de Soundgarden, son ami Chris Cornell mort il y a peu, lui aussi par pendaison) et l’impensable : le suicide.

Pendant des années , Chester Bennington avait, en effet, lutté contre son addiction à la drogue et à l’alcool, ses pensées suicidaires et sa dépression. Celui qui était encore en concert à Werchter le 1er juillet dernier n’arrivait pas non plus à dépasser le traumatisme des abus sexuels dont il avait été victime enfant. Le 7e opus de son groupe Linkin Park (One More Light) lui avait pourtant redonné le courage de "sortir de ses heures les plus noires", "de continuer à se battre " et de "reprendre le contrôle de sa vie". "J’avais l’impression que le monde était complètement merdique, que tous les gens que je connaissais étaient des nazes, que la vie craignait et que moi-même je ne valais rien. Mais, tous ces tourments étaient internes."

Ou quand les démons de l’interprète de In The End l’ont finalement rattrapé… Chester avait 41 ans.

Il avait également parlé en mai dernier au tabloïd Bild, où il y donnait ses impression sur le dernier album du groupe.


Commentez sur Facebook

Ailleurs sur le Web ...

Suivez-nous !

×