Marius (Koh-Lanta Thaïlande) revient sur son abandon et dévoile TOUTE LA VÉRITÉ

Après seulement quelques jours d'aventure, Marius a fait le choix de quitter Koh-Lanta Thaïlande. Il se justifie.

marius-koh-lanta-thailande-revient-sur-son-abandon-et-devoile-toute-la-verite

Son abandon de Koh-Lanta Thaïlande, dans le second épisode diffusé ce vendredi 19 février 2016, en aura surpris plus d'un. Marius, le cadet de cette saison, nous dit tout.

Depuis combien de temps vous sentiez-vous mal dans le jeu ?

C'est venu assez tôt. Je me suis rapidement demandé ce que je faisais là. Les journées sont très longues là-bas. Et du coup, j'ai eu le temps de me remettre en question.

Qu'est-ce qui était le plus insupportable pour vous ?

Sincèrement, c'est l'aspect télé-réalité. Koh-Lanta, c'est génial en raison de son côté survie. Mais au quotidien, j'avais le sentiment d'être oppressé par les journalistes (présents sur l'île pour suivre les candidats, NDLR) et les caméras. Ça a été le point de départ pour moi. Et comme tout est plus extrême sur place, j'ai rapidement focalisé sur ce point-là.

Vous pouviez anticiper cet aspect pourtant...

Oui, mais je ne pensais pas le vivre de cette manière-là. Je n'ai pas trouvé ce que je suis venu chercher à Koh-Lanta, en fait. Je voulais vivre quelque chose de spécial, de la manière dont je l'entendais. Mais je me suis vite rendu compte que ce n'était pas possible.

Le fait d'être le plus jeune a-t-il joué contre vous ?

Être dans ce genre de système, c'est peut-être plus difficile à accepter quand on a mon âge (il a 21 ans, NDLR). Mais après, je ne l'ai pas perçu comme un désavantage.

Dans votre portrait, vous évoquiez quand même le fait qu'abandonner était impossible pour vous…

Ça reste des images. Quand je dis que je ne pourrais jamais abandonner à ce moment-là, je l'entendais surtout d'un point de vue physique, notamment au regard des épreuves sportives. Encore une fois, je ne m'attendais pas à ce genre d'environnement qui m'a troublé.

L'abandon de Charlie vous a-t-il incité à stopper votre aventure ?

Clairement non, parce qu'en fait, ils nous en ont informé juste avant une épreuve, et on était très concentrés à ce moment-là. Je n'ai pas percuté. Je ne me souviens même plus avoir parlé de son départ avec l'équipe. Ça ne m'a pas spécialement touché.

Romain a particulièrement insisté pour que vous restiez…

C'était vraiment très généreux de sa part. Mais il n'a pas été le seul à m'encourager, toute l'équipe voulait que je reste. Pour ça, notre groupe était génial. Partir était une décision dure à prendre, parce qu'il fallait aussi la tenir jusqu'au bout. Les journalistes ont tenté également de me faire changer d'avis. Mais j'étais rassuré de quitter le jeu en sachant que tous m'ont apprécié.

Denis Brogniart aussi a tenté de vous faire changer d'avis ! Ses arguments ne vous ont pas convaincu ?

Non, parce que je l'ai surtout perçu comme un représentant de la production. Les seuls qui auraient pu me faire rester étaient les candidats. Et ils ont fait leur possible.

Aucun regret ? D'autant plus que l'équipe que vous avez constituée est plutôt impressionnante au regard des deux premiers épisodes ?

Non, et puis, cette équipe, je ne l'ai pas constituée tout seul. J'ai choisi la première personne, et ensuite, on s'est consulté pour choisir ses autres membres. Je ne regrette pas d'avoir pris la décision de quitter l'émission. Le fait d'être "capitaine" ne m'a pas retenu non plus.

Qui se détache le plus dans votre équipe ?

Pour moi, personne ne se démarque plus qu'un autre. C'est sûr que quand vous regardez l'émission, vous avez le sentiment que Romain est la plus grosse personnalité du jeu. Mais de mon point de vue, les choses étaient différentes. Tout le monde avait sa place dans le groupe.

Les jaunes ont-ils une chance de résister aux rouges ?

Oui, ils ne sont pas invincibles !

Commentez sur Facebook

Ailleurs sur le Web ...

Suivez-nous !

×