Malik, l'ex petit ami de Sarah Fraisou agressé ! Elle répond aux accusations

Stupeur en ce début de week-end sur les réseaux sociaux. Les amateurs de télé réalité ne parlent que de l'agression de Malik, l'ancien fiancé de #Sarah Fraisou, dont elle est séparée depuis quelques semaines.

Sarah et Malik : des fiançailles à la séparation

En effet, elle aurait été frappée par Malik, et c'est avec une dent cassée qu'elle s'est adressée à ses fans pour les tenir au courant. Malik a bien essayé de se défendre, mais Sarah n'a pas hésité à publier une conversation audio enregistrée, dans laquelle il s'excusait de l'avoir battue.

Malik, blessé par balles, transporté d'urgence à l'hôpital

malik

Après plusieurs semaines de repos, Sarah est apparue en début de semaine dans Le Mad Mag sur NRJ12. Elle reprend aujourd'hui du poil de la bête, et pense même à son retour à la #Télévision dans Les Anges 9, si la production fait appel à elle. Elle déclarait ne plus avoir aucun contact avec Malik et affirmait être en pleine reconstruction.

Mais ce Vendredi, les démons médiatiques ont à nouveau envahi son quotidien. C'est le bloggeur Jeremstar qui a publié une vidéo, dans laquelle on voit Malik, la jambe en sang, être transporté à l'hôpital par les pompiers après une fusillade. Les coups de feu ont été tirés dans le bar à chicha où le jeune homme travaille. Règlement de compte entre commerçants rivaux ? Passage à tabac d'un client ? L'enquête mettra certainement en lumière les raisons de cette attaque.

Toujours est-il que les internautes n'ont pas attendu longtemps pour imaginer que Sarah était à l'origine de ce règlement de compte qui, selon eux, visait clairement Malik. On peut toutefois s'étonner que ce dernier ait sauté sur son téléphone pour se filmer avec les pompiers, mais Sarah a elle aussi tenu à réagir. Actuellement en Corse pour assister à un mariage, elle jure être complètement étrangère à cette histoire, et souhaite malgré tout un prompt rétablissement à son ex.

Commentez sur Facebook

Ailleurs sur le Web ...

Suivez-nous !

×