Jeff Panacloc répond à la question que TOUT LE MONDE se pose !

Quand le rideau tombe, Jeff Panacloc abandonne Jean-Marc pour se consacrer à sa vraie moitié...

jeff1
Révélé par Patrick Sébastien qui a fait de lui l'un des invités récurrents de son Plus grand cabaret du monde, Jeff Panacloc a réussi, grâce à son duo avec l'incontrôlable Jean-Marc, à déringardiser la ventriloquie... On est bien loin de Tatayet et consorts !

Quand il quitte la scène, l'humoriste délaisse quelque peu son compagnon à poils roux ("marron clair", insiste-t-il d'ailleurs) pour retrouver celle qui fait battre son coeur... Dans les colonnes du magazine Gala (édition du mercredi 23 décembre), celui qui a conquis 400 000 spectateurs avec son one-man show Jeff Panacloc perd le contrôle (et écoulé plus de 150 000 exemplaires du DVD du spectacle en trois mois à peine) indique être parfaitement heureux dans son couple. "Ma vie sentimentale est plutôt stable depuis longtemps. Ce n'est pas mon style (d'être un coureur). Dans le fond, je suis quelqu'un de sage, posé et bosseur."

Toujours dans les colonnes de l'hebdomadaire, l'artiste évoque une enfance pendant laquelle a bouillonné en lui l'envie de faire du spectacle sous diverses formes : "Pendant la mode du karaoké, je faisais la tournée des bars avec (mon père), on chantait. Gamin, je rêvais d'être animateur télé. je savais que je voulais être dans le spectacle, en communion avec le public", se souvient-il avec émotion. Pour réaliser ses rêves, il assure, durant les premières années de sa vie active, deux métiers à la fois : "A 22 ans, j'étais électricien sur les chantiers la journée et je me produisais dans les cabarets le soir."

Mais au fait, comment est né ce personnage de Jean-Marc ? Jeff raconte la genèse de ce duo totalement loufoque : "Je l'ai baptisé Jean-Marc, le prénom du patron du magasin de magie chez qui je me fournissais." Aujourd'hui, Jeff et sa marionnette sont complémentaires : ce que Jeff n'oserait jamais dire, Jean-Marc le dit pour lui. "Je me surprends, de temps en temps, à découvrir une blague qui vient de Jean-Marc en même temps que mon public...", s'amuse-t-il. Une sorte de schizophrénie décapante au service de l'humour.

Commentez sur Facebook

Ailleurs sur le Web ...

Suivez-nous !

×