Céline Dion : Une grosse POLÉMIQUE éclate après le décès de René

Alors qu'elle vient de fêter ses 48 ans, Céline s'est retrouvée au coeur d'une triste polémique.

céline dion 1
Trois mois après le décès de son mari et manager René Angelil, et alors qu'elle a fêté mercredi son 48e anniversaire, la pauvre Céline Dion se retrouve au coeur d'une sombre polémique : les funérailles nationales du célèbre agent artistique canadien, mort en janvier dernier des suites d'un cancer de la gorge, font débat. En cause, la facture dix fois supérieure à la normale adressée au gouvernement québécois par l'entreprise du défunt impresario...

La radio montréalaise 98,5 FM annonçait ce jeudi (31 mars) que lorsque le Québec a proposé "des funérailles nationales à la famille de Céline Dion", c'est la société de production du couple, Production Feeling, qui a immédiatement pris les choses en main et organisé des obsèques jugées trop dispendieuses à la basilique Notre-Dame de Montréal, là où Céline et René s'étaient mariés plus de vingt ans auparavant.

La radio, qui cite des sources diplomatiques québécoises pour appuyer ses propos, précise que la société de production a envoyé une facture d'un montant de 700 000 dollars canadiens, soit l'équivalent de 475 000 euros, au ministère québécois des Relations internationales. Une note plutôt salée, notamment en raison de l'embauche d'une agence de sécurité privée, alors que l'Etat avait déjà déployé un important contingent policier. En outre, la facture est largement supérieure à celles d'autres funérailles nationales que le pays a organisées pour des vedettes de hockey ou de la culture.

"Le gouvernement du Québec n'a jamais reçu de facture à proprement parler, par contre Production Feeling a engendré divers coûts autour des funérailles de M. Angélil et ils ont établi une liste de coûts qui nous a été présentée. L'Etat québécois a coutume de défrayer entre 45 et 75 000 dollars pour des funérailles nationales et entend s'en tenir à ce qu'on paie habituellement pour ce type de funérailles", a indiqué à l'AFP le porte-parole du ministère des Relations internationales, François Caouette. Et de clore la polémique en annonçant une prise en charge à hauteur d'un peu moins de 50 000 dollars des frais liés strictement "à la cérémonie publique" : "Un montant de 49 770,76 dollars sera payé suite à la réception d'une liste de coûts de Production Feeling. Le coût de location de l'église, les fleurs, le photographe, l'avis de décès, le registre de condoléances... Tout ce volet est payé par le gouvernement, pour ce qui est des autres volets, cela relève de la famille du défunt", a expliqué le même représentant.

Céline Dion et la société de production n'ont pas souhaité faire de commentaires. Contrairement aux internautes, qui, sur les réseaux sociaux, n'y sont pas allés avec le dos de la cuillère.

Commentez sur Facebook

Ailleurs sur le Web ...

Suivez-nous !

×