12 choses sur les règles que vous ne connaissiez pas !

Vous passez beaucoup de temps à subir ces menstruations, pourtant le phénomène reste assez mystérieux. Penchons-nous sur le sujet.

 

1 – Que se passe-t-il pendant les règles ?

 

👍 #periods #positive #inspiration h/t periodpositive.tumblr.com

Une photo publiée par Planned Parenthood (@plannedparenthood) le

Le cycle menstruel est programmé pour que vous tombiez enceinte. Quand l’ovulation intervient au milieu du cycle, un œuf est relâché des ovaires et se dirige vers les trompes de Fallope. C’est ici que les spermatozoïdes viendront à sa rencontre pour la fécondation. Dans le même temps, votre corps produit davantage d’hormones et de progestérones, ce qui rétrécit le conduit de l’utérus pour la fécondation. Mais si vous ne tombez pas enceinte, le taux de progestérone n’augmente pas et la membrane utérine ne se rétrécit pas. Voilà le processus des règles en quelques mots.  

2 - La pilule contraceptive sert à simuler la période des règles

 

contraceptif fausse regle

 

 

 

Si vous utilisez la pilule ou un autre moyen contraceptif, vos règles fonctionnent différemment. Ces hormones ordonnent au corps de produire plus de progestérones. Sans cet apport de progestérone, la membrane ne se reconstruit pas au maximum, ce qui fait que les règles sont plus légères. En général, l’ovulation ne se produit pas tous les mois.  

3 – C’est totalement normal de ne pas avoir ses règles avec les contraceptifs

 

pas de regle avec la pilule

  Comme nous l’avons dit précédemment, ces contraceptifs simulent la période des règles. C’est donc normal si vos règles sont légères. Ne vous inquiétez pas.  

4 -  Ce n’est pas grave si vous prenez la pilule pour retarder vos règles

 

retarder ses règles avec la pilule

  Il n’y a pas de risque à retarder la période des règles avec la pilule, vous saignerez juste un peu plus après.  

5 – Le syndrome du choc toxique est TRÈS rare, vous pouvez dormir avec un tampon

  Le syndrome du choc toxique (CST) est une maladie infectieuse rare et aiguë, potentiellement létale, causée par une toxine bactérienne qui pénètre dans la circulation sanguine à la suite d'une infection par un agent pathogène. Dans le passé, on croyait que cela se produisait avec l’utilisation des tampons suber-absorbants. Dans les années 1980, seulement 12 femmes sur 100,000 étaient atteintes. En 1986, 1 femme sur 100,000 seulement. La technologie sur les tampons a beaucoup évoluée depuis les années 80, néanmoins si vous avez de la fièvre, des nausées et de l’eczéma appelez votre docteur LE PLUS VITE POSSIBLE. Mais vraiment, ne vous inquiétez pas, ça ne risque rien de garder un tampon pendant la nuit. Utilisez juste les tampons les moins absorbants.  

6 – Les règles peuvent être marrons ou noires, ça ne signifie pas que vous êtes sur le point de passer l’arme à gauche

 

regle marron

  Ne vous focalisez pas sur la couleur de vos règles. Le rouge vif est un signe d’un saignement important. Si c’est marron c’est parce que ça fait un moment que les saignements sont dans le vagin.  

7 – Si vous n’avez pas vos règles, ça ne signifie pas obligatoirement que vous êtes enceinte, même si c’est généralement le cas

 

regles et la grossesse

  La cause la plus commune de l’absence de règle est la grossesse. Mais il y a d’autres facteurs comme le stress, les changements de poids, les régimes extrêmes ou les changements d’exercices. Si cela vous inquiète, consultez votre médecin.  

8 – La meilleure façon d’éviter les crampes dues à la menstruation est de prendre un antidouleur AVANT qu’elle ne commence

 

crampes regles

 

 

 

Ne jouez pas au héros ! Les crampes sont causées par quelque chose qu’on appelle les prostaglandines, qui sont relâchées pendant les règles. En prenant des dolipranes ou de l’ibuprofène, la production de prostaglandine est limitée. L’erreur commise par beaucoup de personnes est de ne pas oser prendre des médicaments. Si vous prenez ces antidouleurs dès l’apparition des premières gouttes de sang, vous allez diminuer vos crampes, mais aussi l’écoulement.  

9 – Le syndrome prémenstruel n’est pas une blague : si vous cherchez le coupable, dirigez-vous vers vos hormones

 

#lmao #tmi #period #crying #thattimeofmonth #shitsucks Une photo publiée par Crystal 💖 (@incredible.crystal) le

Si vous êtes anxieuse, que vous avez de l’acné, des migraines, diarrhée, que vous êtes fatiguée, lunatique… C’est à cause des changements hormonaux pendant la période des règles.

 

10 – Les règles ne sont pas forcément synonyme d’ovulation

 

I need someone, someone who is just like that😭 🙈😖 #period#cake

Une photo publiée par nihanimou (@nihanimou) le

C’est un truc de fou non ? Avoir ses règles ne signifie pas obligatoirement l’ovulation ou la possibilité de fécondation. Si vous avez des problèmes pour tomber enceinte, votre docteur peut vous aider à déterminer votre période d’ovulation.  

11 – Votre cycle menstruel tombe tous les mois et cependant il peut ne pas être régulier

 

regles irrégulières

 

 

 

Tout d’abord, le terme « normal » dépend de l’individu. Le cycle moyen est de 28 jours, mais si vous avez vos règles après 23 jours sur 30, c’est normal. Ce qui n’est pas régulier c’est quand votre cycle change d’un mois sur l’autre. Donc si vous avez 23 jours entre vos règles et d’autres fois 30, vous avez un cycle irrégulier. Cependant vous avez toujours vos règles une fois dans le mois. Cela peut être un signe d’une non-ovulation.  

12 – Des irrégularités occasionnelles ne sont pas très graves. Mais si vous avez toujours des dates différentes, cela pourrait signifier que votre fécondité pourrait poser problème

 

Shiny things + reproductive health = 🙌💗. #sign #uterus #pretty #neon #lights Une photo publiée par Planned Parenthood (@plannedparenthood) le

Commentez sur Facebook

Ailleurs sur le Web ...

Suivez-nous !

×