Meurtre et viol de Mélodie, enceinte de 8 mois ... le suspect commence à parler !!!

La compagne d'Olivier Espagne, candidat de "10 couples parfaits" allait donner naissance à une petite fille.

Un sans domicile fixe de 38 ans, présentant des antécédents psychiatriques, a été arrêté dimanche, soupçonné du meurtre de Mélodie, une jeune femme enceinte de huit mois tuée la semaine dernière à Ustaritz, près de Bayonne.

L’enquête mobilise une cinquantaine de gendarmes et a connu une sérieuse accélération dimanche. Un homme a été arrêté dans le cadre des investigations sur le meurtre de Mélodie, la femme enceinte de huit mois tuée la semaine dernière au Pays Basque. Elle avait été retrouvée morte asphyxiée sur son lit, ligotée, nue et les yeux bandés, à Ustaritz, commune d’un peu plus de 6 500 habitants, proche de Bayonne.

L'homme, qualifié de «suspect d'importance majeure», a été interpellé dimanche peu après 12h00 après une «course-poursuite» avec les gendarmes sur la commune de Boucau, non loin de Bayonne, ont expliqué lors d'une conférence de presse le procureur de la République de Bayonne, Samuel Vuelta-Simon, et le lieutenant-colonel Laurent Lesaffre, de la Section de recherches de la gendarmerie de Pau. Poursuivi par les gendarmes alors qu'il se trouvait «à bord d'un camion utilitaire volé» avant les faits à Anglet, l'homme a percuté un bâtiment, avant de s'échapper à pied. Il a alors été interpellé par les gendarmes, a précisé le procureur.

Le Parisien publie de nouveaux éléments dans son édition du 19 septembre. Le quotidien révèle l'identité de l'homme soupçonné du meurtre de Mélodie Massé, Cédric B., 39 ans, "un sans-domicile-fixe établi" qui "commence à coopérer en garde à vue". Si le mobile du meurtre reste encore très flou, l'hypothèse d'un cambriolage qui aurait mal tourné reste privilégiée. Le suspect figurait déjà dans le fichier national automatisé des empreintes génétiques (FNAEG) pour des vols et dégradations et avait été condamné le mois dernier à trois mois de prison avec sursis assortis d'une obligation de soins psychiatriques. Le Parisien indique qu'il "avait été impliqué dans un cambriolage" dans la commune d'Ustaritz précédemment.

Commentez sur Facebook

Ailleurs sur le Web ...

Suivez-nous !

×