Atteinte d’une malformation rare, elle réalise enfin son rêve

Lorsque "Tiffany Geigel", originaire de New York, voit le jour, les médecins annoncent aux parents une terrible nouvelle : leur bébé est atteint d'une maladie génétique rare des os, connue sous le nom de syndrome de Jarcho-Levin. Alors que Tiffany grandit, ses os se développent, mais pas de façon "normale". La colonne vertébrale de Tiffany pourrait s'arquer, ses côtes compresser ses poumons à tel point qu'elle aurait du mal à respirer et il est fort probable qu'elle ne dispose pas de toutes les vertèbres. La pression sur ses organes internes pourrait d'ailleurs lui être fatale. Malgré ce diagnostic peu optimiste, les parents de la fillette refusent de croire qu'il n'existe aucune solution possible.

Lorsque Tiffany atteint les 5 ans, sa mère l'inscrit à la danse. Dès lors, la fillette danse et fait de l'exercice régulièrement ce qui lui fait gagner en souplesse. Tiffany grandit et bien qu'elle ne ressemble pas aux autres enfants, elle peut tout faire comme eux. Sa force et son état de santé étonnent les médecins !

Tiffany a déjoué le sort puisque aujourd'hui, elle a 32 ans. Elle a vécu bien au-delà des pronostics et est à l'heure actuelle l'une des personnes atteinte de cette maladie en meilleure santé. Elle mesure 1 mètre 21, mais cela ne l'a pas empêché de réaliser son rêve de devenir danseuse professionnelle.

Pour elle, la danse a fait toute la différence. "La danse m'a sauvé la vie, ça m'a permis d'améliorer ma mobilité et de rester active et en bonne santé", dit-elle. Sur son site, elle déclare qu'elle refuse de permettre que ce qui la rend différente la définisse ou la gêne dans ses projets.

"Lorsque les personnes me voient danser, elles sont subjuguées. La plupart du temps, les gens pensent en me voyant que je ne peux rien faire dans la vie et la danse est un moyen de leur prouver qu'ils ont tort", ajoute-t-elle. En dansant, elle veut faire oublier aux autres son handicap. Sur scène, elle se transforme : ce n'est plus une personne atteinte d'une maladie des os, mais une danseuse professionnelle.

"Je ne peux pas contrôler les regards insistants dans la rue, mais quand je danse, je sais que je peux changer la perception des gens radicalement. Les gens ont la mâchoire qui se décroche et j'aime le fait que cela soit un tel choc pour eux qu'ils finissent par se sentir bêtes de porter des jugements erronés sur les personnes atteintes de handicap. Il ne faut jamais juger un livre à sa couverture", déclare la Tiffany. Et on peut dire que son talent saute aux yeux en voyant ses photos.

Quelle leçon tirer de l'histoire de Tiffany ? Qu'il ne faut jamais se restreindre ou s'abaisser à ce que pensent les autres. Certains sont nés avec des différences physiques, d'autres en développent plus tard, mais parfois — en croyant en soi et en s'en donnant les moyens — il est possible de déjouer le destin. Tiffany en est la preuve vivante.

Commentez sur Facebook

Ailleurs sur le Web ...

Suivez-nous !

×