VIDÉO Qui veut épouser mon fils : Il se prend le RÂTEAU DU SIÈCLE et se fait INSULTER !

Vendredi soir, la quatrième saison de Qui veut épou­ser mon fils ? s'est ache­vée avec des hauts et des bas pour les candi­dats. Malheu­reu­se­ment pour lui, Shake, fou amou­reux de Jazz, s'est pris le plus gros râteau de la télé.

Jamais une cérémonie finale de "Qui veut épouser mon fils ?" n'aura connu telle issue... Alors qu'il ouvrait son coeur à Jazz, Shake a essuyé un humiliant refus de la part de la jeune femme. Pourquoi tant de haine ?

Vendredi soir, TF1 diffu­sait le grand final de l'émis­sion de dating et les mamans des trois céli­ba­taires n'ont pas toute trouvé une belle-fille. Si Alexandre est reparti au bras de Maddy, Michaël a décidé de ne pas offrir de bague à Stacy pour reprendre sa vie auprès de sa mère et sa grand-mère.

De son côté, Shake a eu le droit à la plus grande humi­lia­tion de sa vie. Tiraillé entre Terry et Jazz, le jeune homme papillon­nait de l'une à l'autre alors qu'il avait promis de rester fidèle à cette dernière. Vexée et trahie, Jazz a alors décidé de se venger en jouant les femmes amou­reuses pour mieux le larguer. Mission réus­sie pour la demoi­selle puisque Shake, litté­ra­le­ment sous son charme, tout comme sa mère Maï, a choisi d'ache­ver l'aven­ture avec elle. Malheu­reu­se­ment pour lui, l'issue de l'émis­sion a été fatale.

« J'ai d'abord envie de te dire que j'ai décou­vert tous tes mensonges. Tu m'as telle­ment déçue parce que j'ai été vraie avec toi. Si aujourd'hui, je te dis non, c'est à cause de tes mensonges, a lâché Jazz, furieuse contre le jeune homme. Conti­nue à te manger un mur et à faire souf­frir ta mère». Shake, lui, a simple­ment rétorqué avoir regretté de s'être livré durant le programme. Une réponse qui a fait bondir la préten­dante qui l'a fina­le­ment traité de « pauvre c** ».

« Un homme sait ce qu'il veut dans la vie, il a la tête sur les épaules. Un homme ne change pas d'avis comme de chaus­settes. Moi, on ne me prend pas pour une merde, je ne suis pas une chaus­sette », a fina­le­ment ajouté Jazz, avait de conclure avec une décla­ra­tion déjà culte : « Il m'a vrai­ment déçue. Il m'a mis une vague, deux vagues, trois vagues, quatre vagues. Et bien moi, je lui ai mis un tsunami ! » Un mise au point qui a le mérite d'être claire !

Regardez la vidéo sur TF1.fr

Commentez sur Facebook

Ailleurs sur le Web ...

Suivez-nous !

×