Society dévoile les coulisses de son enquête sur Cyril Hanouna et TPMP

Décrit comme un « caïd du paf » tyran­nique et sanguin dans le dernier numéro de Society, Cyril Hanouna ne cesse de démen­tir. Le jour­na­liste auteur de m’enquête qui a fâché l’ani­ma­teur star de D8 vient de témoi­gner.

cyril hanouna

L’af­faire fait grand bruit. En fin de semaine dernière, dans le tout nouveau numéro de Society, deux jour­na­listes se sont penchés sur le phéno­mène Cyril Hanouna, révé­lant – à grands coups de témoi­gnages anonymes – un person­nage anti­pa­thique et sadique avec ses chro­niqueurs. Un tableau immé­dia­te­ment dénoncé par l’équipe de Touche pas à mon poste en début de semaine. Hier soir, en direct dans l’émis­sion, Bertrand Chame­roy finis­sait par jeter l’éponge, annonçant son retrait du talk-show pour une durée indé­ter­mi­née. Dans cette tempête média­tique, Cyril Hanouna garde son cap. Ce matin, sur son fil Twit­ter, c’est comme si de rien n’était que l’ani­ma­teur décla­rait « Mes amours, on va conti­nuer à tout donner pour vous et Bertrand Chame­roy revient quand il veut, on sera toujours là pour lui. »

Maintes fois remis en ques­tion par l’équipe de Touche pas à mon poste, un des jour­na­listes en charge de l’enquête de Society vient de répondre aux ques­tions de L’Ex­press. Il s’ap­pelle Victor Le Grand et annonce avoir la conscience très tranquille. « Je pense que Cyril Hanouna sait très bien que tout est vrai dans notre enquête, confie le jour­na­liste. Nous avons d'ailleurs des enre­gis­tre­ments pour le prou­ver. Nous ne nous serions jamais permis de racon­ter une rumeur sans la recou­per auprès de deux ou trois autres sources. » Par deux fois, Victor le Grand a été en contact avec Cyril Hanouna lors de ses recherches. La seconde était juste après les révé­la­tions du Canard Enchaîné, concer­nant les textos de menaces que l’ani­ma­teur a envoyés à l’hu­mo­riste Julien Cazarre. « Après plusieurs tenta­tives, il a fini par nous consa­crer 15 minutes [supplé­men­taires] au télé­phone, raconte-t-il. Cyril Hanouna savait très bien à quoi s'attendre. Nous avons été francs avec lui dès le début. »

Lors de son inves­ti­ga­tion, ses contacts proches de la produc­tion de Touche pas à mon poste, ont pris mille précau­tions. « Les gens étaient très méfiants avec nous, il a fallu obte­nir leur confiance et ça a pris du temps, confie Victor Le Grand. Certains inter­lo­cu­teurs étaient d'accord pour parler à condi­tion d'utili­ser une boîte mail cryp­tée. Enfin, recou­per les infor­ma­tions, démê­ler le vrai du faux, a égale­ment demandé beau­coup de travail. » Aujourd’­hui traîné dans la boue par Cyril Hanouna et sa garde rappro­chée, le jour­na­liste se montre plutôt détendu. « Honnê­te­ment, je m'en fiche un peu, conclut-il. Bien sûr, ce n'est jamais très agréable d'entendre dire qu'on fait du jour­na­lisme de merde mais ça me fait plutôt rire. » Un moindre mal.

Commentez sur Facebook

Ailleurs sur le Web ...

Suivez-nous !

×