Encore battu par Del Potro aux JO, Djokovic fond de nouveau en larmes

TENNIS – Terrible déception pour Novak Djokovic, immense favori du tournoi olympique de Rio et éliminé dès le premier tour (7-6[4], 7-6[2]), dans la nuit de dimanche à lundi, par Juan Martin Del Potro. Celui-là même qui l’avait déjà privé de médaille il y a quatre ans, à Londres.

djokovic

"C’est le sport", a réagi un Novak Djokovic dépité en conférence de presse. C’est plus que le sport : ce sont les Jeux Olympiques. Un évènement si important que, souvent, il fait voler en éclats les performances des quatre dernières années, sous le poids d’une pression aussi énorme que singulière. Le tennisman serbe en est un bon exemple, lui qui domine le circuit ATP de la tête et des épaules et, déjà, avait échoué dans sa quête de médaille il y a quatre ans, à Londres. A l’époque, c’était à une petite marche du podium. Cette fois, à Rio, dans la nuit de dimanche à lundi, c’est dès le premier tour que le meilleur joueur du monde a été prié d’aller avoir ailleurs (7-6[4], 7-6[2]). Ironie de l’histoire : c’est le même adversaire qui lui a fait monter les larmes. L’Argentin Juan Martin Del Potro.

"C’est l’une des pires défaites de ma vie et de ma carrière. Ce n’est pas facile d’en parler, alors que c'est encore frais. Mais je dois gérer ça. Ce n’est ni ma première, ni ma dernière défaite. Mais oui, aux Jeux Olympiques, tout est complètement différent", a admis Dkokovic, toutefois bien conscient que son bourreau argentin, désormais 141e mondial, après avoir longtemps magnifiquement squatté le top 10, en a vu d’autres : "Je suis très triste de sortir si tôt mais d’un autre côté, je suis content pour mon ami. Del Potro est quelqu’un qui a dû se battre ces dernières années à cause de blessures et il revient à son meilleur niveau. Il a joué un tennis extraordinaire et je ne peux que le féliciter. C’était une superbe expérience, un superbe match. Deux heures trente d’une grande bataille et j’espère que tout le monde l’a appréciée." Au-delà des trophées et des records, la défaite révèle les plus grands champions. C’est le sport.

Commentez sur Facebook

Ailleurs sur le Web ...

Suivez-nous !

×